1. Accueil
  2. Thématiques
  3. Fiches Techniques / Argumentaires
  4. Industrie et Environnement : les propositions de la CGT

Industrie et Environnement : les propositions de la CGT

Publié le 29 mai 2024 - Lecture 2 mn

La réindustrialisation de la France et de l’Europe est impérative pour relever les défis environnementaux, pour répondre aux besoins humains, quel que soit le pays, le continent, à commencer par l’énergie, l’eau, l’habitat et la santé ainsi que les secteurs des transports et l’alimentation… afin de promouvoir la justice sociale et environnementale, partout et pour tou·tes.

Nous traversons une période charnière de notre histoire, où les enjeux environnementaux et sociaux nous poussent à repenser en profondeur notre modèle de société. Sous la double contrainte de l’urgence climatique et des failles béantes de nos systèmes actuels, les consciences s’éveillent progressivement. Parallèlement, les chocs mondiaux qui dérèglent les chaînes d’approvisionnement et menacent notre autonomie exigent impérativement une transition vers un nouveau paradigme économique, circulaire et relocalisé.

L’heure n’est définitivement plus aux demi-mesures. La nécessité d’agir sans plus tarder implique une véritable métamorphose en rupture totale avec notre modèle industriel incapable de répondre aux enjeux contemporains. C’est une refonte complète de nos processus, de nos chaînes de production qu’il nous faut entreprendre sans délai, en plaçant l’économie circulaire et la relocalisation au coeur de nos modes de vie et de production, tout en sécurisant davantage les parcours professionnels et en renforçant les droits individuels et collectifs des travailleuses et des travailleurs.

Les bouleversements liés aux dérèglements climatiques et aux transformations technologiques appellent à l’élaboration de réponses ambitieuses et adaptées pour transformer les organisations de travail, les process de production, de conception, d’études et de recherche.
Les métiers, les qualifications doivent s’adapter. Sinon, comme c’est déjà le cas, le monde du travail, l’emploi, l’industrie, les services publics, la santé et nos territoires continueront à payer un lourd tribut face à ces bouleversements inéluctables.

Ces bouleversements questionnent également les conditions d’une souveraineté économique réussie, en France et en Europe, articulant les enjeux sociaux, économiques et environnementaux, de nouveaux droits sociaux ainsi que les moyens attribués aux organisations syndicales et leurs représentant·es, au sein des entreprises, des groupes industriels et des services publics pour que puisse s’exercer la démocratie sociale.

Cette stratégie d’adaptation et d’atténuation devra prendre en considération la reconnaissance et la valorisation des qualifications, les nouvelles technologies, l’évolution des normes, en France et en Europe, ainsi que les choix dans l’attribution des financements publics et leur nécessaire évaluation.

Flyer 4 pages
22 propositions CGT